Ces messages contiennent les opinions de leurs auteurs et ne sont pas représentatifs des décisions ou positions officielles de l'OMS ou du GCP.Network

Propositions de lignes directrices pour le diagnostic de Troubles Anxieux et Phobiques dans la CIM-11

Les Troubles Anxieux et Phobiques sont les plus fréquents des troubles psychiques et du comportement dans le monde. Ils sont associés à une invalidité importante, des coûts économiques et une perte de la qualité de vie. Ces troubles sont également souvent des comorbidités d’autres troubles psychiques ou problèmes de santé. Malheureusement, et ce malgré l’existence des traitements efficaces, ces troubles ont souvent un retard diagnostic important, entrainant une souffrance évitable. Dans ce contexte, une classification de santé publique comme la CIM-11 doit aider les cliniciens à reconnaître avec efficacité et efficience les troubles anxieux et phobiques. De plus, compte tenu que l’anxiété est une réaction émotionnelle standard qui existe sur un continuum, la classification doit permettre de reconnaître les troubles de manière fiable. La proposition de classification des Troubles Anxieux et Phobiques de la CIM-11 a été développée sur ces principes.

Dans la CIM-11, les Troubles Anxieux et Phobiques qui se manifestent au cours de la vie ont été réunis dans un nouveau regroupement. Dans la CIM-10, la plupart des troubles anxieux se trouvent dans la catégorie des Troubles Névrotiques, Liés à des Facteurs de Stress et Somatoformes. Pour la CIM-11, la proposition est de regrouper tous les troubles avec l’anxiété ou la phobie comme caractéristique clinique principale dans ce nouveau regroupement. L’Angoisse de Séparation de l’Enfance et le Mutisme Sélectif, classifiés dans la CIM-10 dans une catégorie séparée sur les troubles de l’enfance, ont également été inclus. Dans ce regroupement, chaque trouble est défini suivant ses caractéristiques essentielles (i.e., requises) avec une attention spécifique au foyer d’appréhension, qui est, le stimulus ou la situation déclenchant la peur ou l’anxiété. Le foyer d’appréhension représente la base la plus claire pour le diagnostic car l’éveil physiologique et l’évitement existent, à des degrés variés, dans tous les troubles anxieux.

Les Troubles Obsessionnels Compulsifs et Troubles Connexes, ainsi que les Troubles Liés à un Facteur de Stress, ont également été placés dans leur propre regroupement distinct et séparé de celui des Troubles Anxieux et Phobiques. Les lignes directrices diagnostiques proposées par la CIM-11 reconnaissent les points communs de ces différents regroupements, y compris que l’anxiété et la peur sont souvent retrouvées dans la symptomatologie de ces autres troubles. Un éclairage pratique est proposé dans ces lignes directrices pour différencier les Troubles Anxieux et Phobiques des autres troubles avec qui ils partagent une partie de la symptomatologie. Dans la CIM-11, les regroupements seront croisés en catégories afin d’améliorer l’utilité clinique. Par exemple, le Trouble Hypochondriaque (Trouble Anxieux centré sur la Santé) est caractérisé par la peur liée à la possibilité d’avoir, une ou plusieurs, maladie évolutive ou menaçant le pronostic vital, et il est proposé de le classifier dans le regroupement des Troubles Obsessionnels Compulsifs et Troubles Connexes sur la base de plusieurs preuves scientifiques. Cependant, il sera également fait mention du Trouble Hypochondriaque dans le groupement des Troubles Anxieux et Phobiques.

Il y a plusieurs autres changements importants dans les propositions de classification de la CIM-11 pour les Troubles Anxieux et Phobiques. En premier lieu, l’Agoraphobie et le Trouble Panique seront des troubles distincts et séparés, sur la base de preuves probantes quant à leurs évolutions, incidences, répartitions selon le genre et réponses aux traitements. Deuxièmement, les lignes directrices clarifieront que des attaques de panique peuvent survenir dans le contexte d’un autre Trouble Anxieux et Phobique, plus particulièrement en cas d’exposition au stimulus ou à la situation phobique. Dans ces cas, il n’y a pas de raison pour un diagnostic séparé de Trouble Panique. A la place, un modificateur « avec attaques de panique » est mis à disposition pour les situations où des attaques de panique font partie de la présentation clinique d’un autre trouble. Troisièmement, les lignes directrices pour le diagnostic de Trouble Anxieux Généralisé ont été développées afin que ce ne soit plus un diagnostic d’élimination. L’Angoisse de Séparation peut désormais être diagnostiquée chez l’adulte avec les nouvelles lignes directrices. Les nombres ou durées de symptômes arbitraires et sans preuve scientifique ont de plus été retirés des lignes directrices de la CIM-11 afin de laisser plus de place aux variations culturelles et au jugement clinique.

Les propositions de lignes directrices de la CIM-11 pour les Troubles Anxieux et Phobiques sont maintenant ouvertes à la relecture et aux commentaires des membres du GCP.Network. Tous les commentaires reçus seront pris en compte dans la conception de la version finale des lignes directrices de la CIM-11. Les propositions de lignes directrices sont également en cours d’évaluation dans plusieurs langues via le GCP.Network, ainsi qu’en contexte clinique dans le monde entier.