Ces messages contiennent les opinions de leurs auteurs et ne sont pas représentatifs des décisions ou positions officielles de l'OMS ou du GCP.Network

La signification et l'utilité clinique du SSPT Complexe (Syndrome de Stress Post-Traumatique)

Some of us still remember when PTSD (post-traumatic stress disorder) was introduced into mental disorders classification systems in the 1980s. This category was much needed to fill a gap in assessing and treating mental consequences of extreme stress caused by external conditions like war, sexual violence or severe accidents. Since then, our knowledge about PTSD has increased tremendously. By reviewing the existing literature and its clinical implications – particularly taking into account the meaning and clinical utility of the existing PTSD diagnosis – the ICD-11 Working Group on Disorders Specifically Associated with Stress proposed a new sibling diagnosis of PTSD called Complex Post-Traumatic Stress Disorder (CPTSD) for inclusion in the ICD-11. CPTSD is intended to replace the previous ICD-10 diagnosis “Enduring Personality Change after Catastrophic Experience” (EPCACE).

Il se peut que vous ne connaissiez pas ce diagnostic - il a été populaire seulement parmi certains psychiatres et des psychologues dans quelques pays. Du fait de sa description dans la CIM-10, le syndrome EPCACE n’était pas décrit comme présentant des liens avec le SSPT dans la liste des diagnostics de la CIM-10. Ses principaux symptômes décrits étaient une méfiance envers le monde liée à un traumatisme, le retrait social, des ressentis de vide ou de désespoir, l'aliénation, et le ressenti chronique d’une menace. 

Au lieu de cela, le "vécu traumatique complexe" ou parfois déjà appelé "SSPT complexe" a été largement utilisé au cours des 2 dernières décennies dans la pratique clinique dans de nombreuses régions du monde, comme un intitulé de diagnostic alternatif. L'un des premiers et plus éminents auteurs sur les conséquences cliniques du stress post-traumatique, le Dr Judith Lewis Herman, psychiatre de Boston, dans son ouvrage qui a fait date "Traumatisme and Rétablissement" (1992) avait déjà beaucoup écrit sur ce sujet du diagnostic dans le contexte du traumatisme complexe. En s’appuyant sur des vignettes cliniques et d’impressionnantes études de cas, elle a fourni une orientation sur la distinction entre le SSPT et SSPTC. Vous avez peut-être également connaissance de contributions de cliniciens-chercheurs comme le Dr Bessel van der Kolk, entre autres, à la notion de traumatisme complexe. Ce travail a conduit à l’introduction d'un diagnostic de EPCACE dans le DSM-IV - étiqueté «trouble de stress extrême, non spécifié» (DESNOS) - mais cette construction n'a pas été adoptée dans le DSM-5.  

Le Groupe de travail de la CIM-11 sur les troubles spécifiquement associés au stress a mis en place une très large consultation dans le monde entier concernant les meilleures pratiques cliniques existantes face aux conséquences de traumatismes complexes. Très peu de recherches empiriques sur le syndrome EPCACE avaient été conduites. Des recherches scientifiques antérieures sur les traumatismes complexes avaient produit un ensemble de conclusions variées. Parce qu'un des objectifs principaux du développement de nouvelles lignes directrices pour les diagnostics dans la CIM-11 des troubles mentaux et du comportement était d’en améliorer l’utilité clinique, le groupe de travail a examiné de nouveaux concepts cohérents avec les connaissances cliniques, mais qui répondaient aussi à des critères scientifiques de base. 

La proposition actuelle de la notion de SSPT complexe dans la CIM-11 a déjà généré une quantité considérable de recherches sur ce nouveau diagnostic. L'étude sur le terrain via le GCPN portant sur les Troubles Spécifiquement Associés au Stress a permis de valider la nécessité de ce concept, et vous avez peut-être d’ailleurs participé à cette étude internationale. Le principal résultat concernant le SSPT complexe était que les cliniciens ont pu le différencier du stress post-traumatique et de la normalité, et que le nouveau trouble surclassait en efficience la catégorie EPCACE de la CIM-10. En se fondant sur les résultats de l'étude, le groupe de travail a modifié les lignes directrices de diagnostic de SSPT complexe afin de traiter les questions qui étaient restées peu claires pour ceux qui avaient participé à l'étude de terrain. Comme les résultats de diverses analyses de bases de données internationales le suggèrent également, le SSPT complexe est un ajout au manuel de diagnostic des troubles mentaux cliniquement utile et scientifiquement justifié. Global Clinical Practice Network field study for Disorders Specifically Associated with Stress was a major proof of the concept, and you may have participated in this international study. The main result concerning Complex PTSD was that clinicians were able to differentiate from PTSD and normality and that the new disorder outperformed the ICD-10 category of EPCACE. Based on the study results, the Working Group modified the diagnostic guidelines of Complex PTSD to address issues that appeared to have been unclear for study participants. As findings from various analyses of international datasets further suggest, Complex PTSD is a clinically useful and scientifically warranted addition to the diagnostic manual of mental disorders.